Une balade dans la Beauce en Honda S800

Aujourd'hui, Cockpit vous emmène en Beauce ; circuit visite de restauration mécanique de notre superbe 304 cabriolet S or métallisé et de la 403 ! Mais parlons un peu Honda S800


Nous sommes en 1967 et le Japon a du mal à s’implanter en France. La S800 est une révolution ; une auto diabolique super équipée au prix d'un coupé 204 !


Commençons par l’équipement ;

  • Un compte tours

  • Un volant bois

  • Une ventilation trois vitesses

  • Des essuis glace à deux vitesses

  • Un lave glace électrique

  • Deux éclairages intérieur

  • Un hayon avec vérins réglables

  • Deux rétroviseurs extérieurs

  • 4 freins à disques ventilés

  • Amortisseurs réglables

  • 4 carburateurs

  • Une zone rouge à 9000 tours



La liste pourrait encore continuer ! Un équipement incroyable et des performances incroyables, mais faisons le tour de l’auto ; plus courte de 3 cm qu'un coupé 104 ou un LN Citroen et tellement basse à 1,10 m qu’on croirait une Jaguar E en miniature !


On ne monte pas dans une S800, on descend dans le cockpit et on se cale dans le siège à l'unique réglage avant/arrière. En se retournant on touche de la main l'arrière de la voiture et les jambes de calent de biais dans un espace restreint.


Pour passer les vitesses il faudra oublier les chaussures de montagne !

Une fois la porte refermée il faudra s’aimer beaucoup pour voyager à deux serrés l'un contre l’autre. La clé à gauche au tableau de bord façon Porsche 356. Stater au bout du tableau de commande à droite.

Le moteur tourne immédiatement et demande un régime de type moto… 3000 tours ! Les vitesses se passent avec un petit levier de la hauteur d'une cigarette et aux verrouillages "clac clac" façon moto mais à la main.

L'auto a autant de couple qu'elle aime les hauts régimes. Elle est douce, docile souple, accepte de rouler à 2000 tours et se transforme en furie une fois chaude. Dr Jeykill et Mr Hide en un rien de temps !


J'aime le bruit des moteurs à partir de 6000 tours et plus encore, car à 7000 tours il reste encore 1500 tours avant d'atteindre la zone rouge ! Comment cela se passe-t-il ? Vers 6500 tours ou 110 km/h, les vibrations de la mécanique disparaissent, le bruit du pont arrière lui reste bien présent et peut même occasionner quelques sensations de chaloupe de l'auto. Vers 7500 tours la vitesse fleuret avec les 140, la voiture flotte un peu et le bruit de pont rappelle à l'ordre mais le moteur semble en demander encore… 8000 et un bon 140 vous donneront l'impression d'être dans la ligne droite des Hunaudieres. Il est temps de lever les pieds d'appuyer sur les freins qui font leur travail efficacement.

La tenue de route est incroyable sur n'importe quel revêtement et par tous les temps.


Alors quels sont les défauts ?

Attention vous allez enrichir votre ostéo car l'auto est raide comme du bois, les plastics intérieurs et surtout la planche de bord vieillissent mal, le réservoir est ridiculement petit et place comme un jerrican dans le coffre, il a tendance à laisser passer des odeurs d'essence après le plein. Tout cela est bien peu de chose au regard des qualités de la machine.

Elle vous demandera un entretien sérieux pour vous donner le meilleur. La vidange c est une fois par an, les pièces sont rares et chères ! La fiabilité est remarquable et notre bel exemplaire a fait 5000 km sans intervention ce qui sur une ancienne est rare !


Retrouvez nos balades en voitures anciennes et de collection et les présentations de no voitures sur notre blog et pages Facebook ou Instagram